Bienvenue, Invité. Veuillez vous connecter ou vous inscrire.
Avez-vous perdu votre courriel d'activation?

Connexion avec identifiant, mot de passe et durée de la session

Techniques-MartialesLa pratiqueLes armes (Modérateurs: artmintch, Hattori Aruno, Oliv 0808, Wsorhan)Kuda yari
Pages: [1]   Bas de page
Imprimer
Auteur Fil de discussion: Kuda yari  (Lu 143 fois)
0 Membres et 1 Invité sur ce fil de discussion.
Hattori Aruno
Administrateur
*
Hors ligne Hors ligne

Sexe: Homme
Messages: 4479



A.M. pratiqué(s): karate quelques annees, bujutsu, ninjutsu


« le: 07 Décembre 2019 à 18:14:03 »

Il existe de nombreux types de lances (yari 槍) dans les arts martiaux japonais. Mais une chose les recouvrent toutes : on l'utilise surtout pour faire des estocs et des gros trous dans l'ennemi.

Il existe deux "écoles" pour ces estocs (tsuki) : soit ils sont faits en gardant les mains sur la hampe, soit en faisant coulisser celle-ci dans la main avant. La kuda yari est faite pour maximiser l'effet de la seconde méthode grâce à un tube que la main avant empoigne au lieu de la hampe. Ça réduit les frictions et les tsuki n'en sont que plus rapides.

Une école spécialisée dans l'utilisation de ce type de lance est l'Owarikan ryu.

<a href="http://www.youtube.com/v/7Knd2_pUkvw&amp;rel=0" target="_blank">http://www.youtube.com/v/7Knd2_pUkvw&amp;rel=0</a>

(la deuxième partie de la démonstration montre du nagamaki, une autre arme exotique que je décrirai à l'occasion)

L’intérêt de ce genre de lance est la capacité de réaliser des estocs foudroyants, sachant qu'ils sont déjà en général très rapides avec une lance normale. Ajouté à cela un mouvement rotatif du poignet, la lame de la lance agit comme un foret à plat (ceux qu'on utilise pour creuser de larges trous dans le bois), créant une blessure encore plus importante dans la chair de l'adversaire.

Par contre, la mobilité du kuda limite les possibilités d'utilisation de la lance, la rendant moins polyvalente. Difficile quand on tient un tube mobile de changer la lance de côté, de frapper avec l'ishizuki (l'autre bout de la lance) on même de simplement frapper avec. Si un ennemi parvient à passer le fer de lance avec une arme plus courte, les choses deviennent beaucoup plus compliquées pour le lancier (c'est d'ailleurs pour ça que des écoles comme l'Owarikan ryu s’entraînent à attaquer même en courant à reculons). 
Journalisée

Avant de nous rejoindre, le petit scarabée comme le vieux grillon se doivent de lire attentivement les conditions d'utilisation du forum.
Pages: [1]   Haut de page
Imprimer
Aller à:  

SMF © 2006-2008, Simple Machines LLC
Adaptation du thême de panic par Nexion.